Ciel, mes amulettes !

Ciel, mes amulettes !

Je suis une créative touche à tout. J’aurais pu faire de la poterie. De la sérigraphie. Des lunettes. Des cupcakes. Mais non, mon cœur à moi, il a fait BOUM! pour les bijoux. Je les aime tellement. Mais pourquoi?

« Pour moi, les bijoux sont à la mode ce que les pralines sont à la gastronomie. Des mignardises. Du joli qui élève. Du rêve. Des petits grains de bonheur.

Un joli mot dans un poème, un nénuphar sur un plan d’eau, un sac Delvaux dans une brocante, un premier bourgeon, une coccinelle sur la fenêtre, un sourire sur un visage, une framboise en janvier, etc. Ce sont des détails. Des petites choses. Qui provoquent pourtant tellement d’enchantement. Du ravissement. Du kif. Comme l’éclat d’un pendentif dans le cou d’une jolie fille. J’ai toujours été obnubilée par les bijoux. Leur finesse, leur lumière, leur fantaisie. Dans les films, dans la rue, à la boulangerie, en voyage, mes yeux se livrent en permanence à une traque du joli.

Des gris-gris

Ce sont des objets valises. Malgré leur mini taille, on peut y mettre plein plein de choses : un souvenir, un je t’aime, un pays lointain, un merci, un bravo, un style, un pardon, et parfois même, un super pouvoir. Pour moi, c’est un objet magique. Mini mais maous costaud. J’ai appelé ma première gamme de bijoux « Les amulettes« . Car pour moi, le mot « bijou » est réducteur.

Un pendentif ne se limite pas à sa fonction esthétique. On le porte près du cœur et on le serre  fort au creux de sa main pour se donner du courage. J’aime toute la symbolique qu’un bijou renferme. Tout le sens qu’on peut y dissimuler. Le plus beau cadeau pour moi, c’est quand je découvre l’un de mes trésors portés (dans la rue, lors d’une vente privée, etc). Vous voir vous les approprier, c’est une véritable consécration.

Les aimer à l’infini

J’aime le côté durable du bijou. Le métal et les pierres proviennent de la roche. Des petits (et grands) cadeaux de Dame Nature. J’aime l’idée de sublimer/prendre soin de quelque chose de joli fabriqué par la terre. Comme quand j’arrose mes fraises des bois!

J’ai commencé avec la gamme « Amulettes ». J’assemblais des petites pièces que je dénichais un peu partout en Europe. C’était – et c’est toujours – un gros kif. Mais cela reste de la fantaisie. De la belle fantaisie composée avec amour à la main, mais de la fantaisie malgré tout. La durée de vie de mes amulettes est limitée à 5 ou 6 saisons. Le plaqué n’est pas forcément prévu pour résister à la vie (surtout avec une vie trépidante). Cette idée m’a assez vite fait réfléchir. C’est pour cela que j’ai eu envie d’approfondir le sujet. D’ajouter une corde à mon arc. Je suis partie en Italie 4 mois pour étudier les techniques de bases de la bijouterie contemporaine. Je suis rentrée la tête à ras-bord. J’avais plein de nouvelles idées et une belle énergie pour faire naître une nouvelle gamme de bijoux: des bijoux pour la vie. Je les ai appelés mes « Pépites« . Plus précieux, ils naissent sur du papier puis sont réalisés à la main à partir de pépites de métal précieux (ou semi-précieux).

Pas à pas

Mes trésors, je les crée pas à pas. J’apprends encore. Je découvre jour après jour ce joli métier d’adoption (à l’origine, je suis journaliste). J’espère pouvoir encore longtemps vous faire « briller » grâce à ces petits trésors porteurs de sens.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail